Navigation rapide

Sports d'hiver

Ringuette

Origine et historique de la ringuette

La ringuette a été inventée à North Bay au Canada, en 1963 par Sam Jacks. Au fil des années, elle est devenue le sport d'équipe sur glace le plus rapide. Des milliers de femmes et de jeunes filles ainsi que des centaines de garçons s'y adonnent partout au pays. Sur la scène internationale, une demi-douzaine d'autres pays pratiquent aussi cette discipline. C'est un fervent de sport de la région de North Bay, en Ontario, qui a inventé le jeu de la ringuette au début des années 1960. Aujourd'hui, cette discipline sportive a fait ses preuves et elle compte plus de 35 000 joueurs, entraîneurs et arbitres. Les catégories de joueurs sont très nombreuses, allant du niveau préscolaire à celle de l'équipe féminine nationale.

À première vue, la ringuette est un peu comme le hockey: Ça se joue sur la glace avec des patins, des bâtons et chacune des équipes compte six joueurs qui ont pour objectif de marquer des buts en lançant un objet rond dans les filets placés à chaque bout de la patinoire pendant des périodes de jeu chronométrées. Toutefois, les comparaisons avec le hockey s'arrêtent là. Le bâton est droit et un anneau de caoutchouc remplace la rondelle (le mot anneau se dit ring en anglais, d'où le nom ringette). De plus, il n'y a pas de contact physique intentionnel et les règlements font de la ringuette un sport d'équipe très ouvert et fort dynamique.

Ce qui caractérise la ringuette, c'est que l'accent est mis sur la stratégie de jeu et les aptitudes à patiner. Les joueurs ne peuvent transporter l'anneau au-delà des lignes bleues sur la glace. Seulement trois joueurs de chaque équipe et le gardien de but peuvent se trouver en même temps dans la zone à l'extrémité de la patinoire, ce qui garde le jeu ouvert et ce qui donne lieu à l'exécution de manœuvres offensives audacieuses et oblige les joueurs défensifs à surveiller de très près de leurs adversaires. Voilà autant de caractéristiques nécessitant d'excellentes aptitudes à patiner qui permettent aux joueurs de ringuette d'avoir une rapidité et une agilité fantastiques.

Lorsque Sam Jacks, directeur des loisirs et sportif invétéré de North Bay a créé la ringuette au début des années 60, il a ainsi comblé un « besoin immense », de dire Agnes , son épouse. Les trois fils de M. Jacks étaient « d'excellents joueurs de hockey » et deux d'entre eux ont remporté des bourses d'études dans des écoles renommées. Les sports d'équipe que pratiquent les garçons et les jeunes hommes ont eu ainsi une signification toute particulière aux yeux du créateur de la ringuette.

« Mais en y regardant de plus près, il s'est aperçu qu'il y avait un immense besoin de mettre sur pied une activité pour les filles » ajoute Agnes Jacks. « Sam a constaté que les filles devaient avoir un sport d'équipe qui leur serait propre et pourrait se jouer sur la glace et avec des patins. Et c'est ainsi qu'est née la ringuette. »

Sam Jacks qui avait déjà obtenu une reconnaissance internationale pour avoir mis au point le hockey en salle en 1936 a créé un sport d'équipe rapide, pratiqué sur glace et privilégiant le mouvement et la participation. Les joueurs utilisent des bâtons droits pour passer, transporter et lancer un anneau de caoutchouc, et marquer des buts. En 1963, il a présenté les règlements de son nouveau sport à la Société des dirigeants des loisirs municipaux de l'Ontario. Par la suite, la Société a demandé à l'un de ses membres, Red McCarthy, directeur de loisirs d'Espanola, de mettre en pratique les règlements de base de Sam. Un an plus tard, le premier match de ringuette fut joué par une équipe de hockey féminin d'une école secondaire d'Espanola.

La ringuette se joue dans plusieurs universités canadiennes et ce sport compte même des adeptes dans la cinquantaine! Un programme scolaire actif d'activités physiques a même incorporé ce sport aux autres programmes d'éducation physique des écoles élémentaires de tout le pays, et il comporte une version adaptée aux gymnases. Dans l'ensemble, on estime qu'environ 60 000 Canadiennes et Canadiens jouent régulièrement à la ringuette. Le Championnat canadien de ringuette a eu lieu tous les ans depuis 1979. Des équipes de tous les coins du pays s'opposeront dans trois divisions, dans le cadre du Championnat canadien de ringuette.

Il n' y a pas seulement le championnat canadien de ringuette pour les joueuses qui sont dans une ligue définie, mais il y a aussi à tous les quatre ans, les jeux du Canada d'hiver. Cet évènement à eu lieu cette année, au Yukon à Whitehorse. L'équipe de ringuette du Québec a terminé troisième, une première dans l'histoire de la ringuette au Québec. L'équipe gagnante a été celle de l'Ontario pour la troisième année consécutive.

La ringuette est une invention canadienne exportée avec succès dans plusieurs autres pays, particulièrement là où les sports d'hiver abondent, comme en Scandinavie. Au niveau international, le Canada domine ce sport, sans toutefois le monopoliser. Depuis 1990, un Championnat du monde est organisé tous les deux ans, et le Canada est l'actuel détenteur du titre mondial.

La Finlande est le plus féroce concurrent du Canada. Depuis 1994, ces deux pays se sont disputés le titre mondial. La Finlande l'a emporté en 1994 et en 2000, tandis que la Canada a mérité la médaille d'or en 1996 et en 2002. La victoire obtenue par le Canada en 2002 a été particulièrement marquante. Après s'être incliné par la marque de 4-3 en prolongation contre la Finlande en 2000, le Canada a pris sa revanche en l'emportant contre sa rivale par la marque de 3-1 devant une salle comble de 3 850 personnes à Edmonton, en Alberta. La finale a également été télédiffusée en direct à l'émission CBS Sports et suivie par 144 000 téléspectateurs.

Le championnat mondial 2004 a eu lieu à Stockholm en Suède et a vu la Finlande reprendre le titre de championne du monde. Le dernier championnat du monde a eu lieu au Civic Center d'Ottawa en novembre 2007. L'équipe de Finlande a remporté la médaille d'or grâce à une victoire de 5-4 en prolongation. Le but gagnant a été marqué par Anne Pohjola. La gardienne canadienne Keely Brown avait réussi à bloquer 70 lancers. Près de 5500 personnes ont assisté à cette rencontre. La médaille de bronze a été remportée par la Suède face à l'équipe des États-Unis.

On retrouve également la ringuette de manière organisée aux États-Unis, en Suède, en France et en Russie qui, comme le Canada et la Finlande, sont tous membres de la Fédération Internationale de Ringuette fondée en 1986. Le Canada a toujours été l'ambassadeur le plus actif de la ringuette. De fait, des équipes de femmes et de jeunes filles parcourent le monde régulièrement depuis 1979 pour démontrer comment se pratique cette discipline. Les équipes se sont rendues dans des pays aussi éloignés que le Japon, l'Australie et la Nouvelle-Zélande.

La Fédération Internationale de Ringuette a annoncé de nouvelles activités de promotion et de développement en République tchèque, en Norvège, en Slovaquie, en Australie ainsi qu'en Corée du Sud.

 

Pour plus d’information :

Ringuette-Québec

Annexe