Navigation rapide

Sports d'hiver

Patinage artistique

Origine et historique du patinage artistique

En l’an 700 déjà, les Scandinaves utilisaient des patins grossiers, en corne de renne ou en os d’élan, pour parcourir les canaux gelés, que ce soit pour chasser ou pour combattre.

Les Hollandais y ont ajouté des lames en métal à la fin du XVIe siècle, améliorant énormément la qualité des patins, qu’ils utilisaient pour voyager et pour transporter des marchandises d’un village à l’autre sur les canaux gelés.

En 1600, les Hollandais ont inventé le premier, et le plus répandu, des mouvements du patinage, connu sous le nom de Dutch Roll, un mouvement simple que l’on peut exécuter facilement. Peu après, les Français y ont ajouté les pirouettes et les rotations

C’est en 1892 qu’a été fondée la fédération internationale de patinage, l’International Skating Union (ISU). Six ans après eut lieu la première compétition de patinage artistique autorisée par l’ISU : ses organisateurs espéraient que ce sport deviendrait rapidement une discipline olympique officielle. Les épreuves ayant lieu dans une patinoire couverte, le patinage artistique fut inscrit au programme olympique des Jeux d’Eté de 1908.

Il devint sport officiel des Jeux Olympiques d’Hiver à Chamonix en 1924, avec l’épreuve individuelle masculine et féminine et le patinage en couple. La danse sur glace a été ajoutée au programme olympique en 1976 aux Jeux d’Innsbruck, en Autriche.

 

Pour plus d’information :

Fédération de patinage artistique du Québec

Annexe