Navigation rapide

Sports d'hiver

Biathlon

Origine et historique du biathlon

Le biathlon (du latin bi, « deux », et du grec athlon, « concours ») est une épreuve combinant deux disciplines. Par coutume, quand on parle du biathlon, on évoque la combinaison du ski de fond et tir à la carabine. De nos jours, la pratique du biathlon au haut niveau est réglementée par l'Union internationale de biathlon qui organise les principales compétitions. Bien que considéré comme discipline du ski ou sport de neige, le biathlon est totalement autonome vis-à-vis de la Fédération internationale de ski, autre institution mondiale ayant autorité sur la majorité des disciplines des sports d'hiver.

Dans les pays nordiques, le ski de fond était le mode de déplacement le plus pratique durant les longs hivers. Les hommes utilisaient des planches de bois pour se déplacer et des armes pour chasser, comme le montrent des vestiges de l'art antique scandinave. En Norvège, des peintures rupestres datant d’environ 5000 ans ont été retrouvées attestant du fait que les hommes pratiquaient déjà la chasse au gibier au moyen de skis pour se déplacer sur la neige. Ces chasseurs organisaient des compétitions pour désigner les meilleurs d'entre eux.

Sur le plan sportif, les origines du biathlon se situent essentiellement dans le domaine militaire. Dès le début de l’ère des Vikings, les populations autochtones du Nord de l’Europe se défendaient à skis contre les Vikings danois qui procédaient à de régulières invasions. Au Moyen Age, des factions militaires armées équipées de skis deviennent des éléments essentiels des armées en Scandinavie et en Russie, des régions régulièrement enneigées.

Le tout premier club de ski associé au tir, le Trysil Skytte og Skiloberlag ou Club de tir et de ski de Trysil, est créé le 30 mai 1861 en Norvège à Trysil (il a alors pour but de former les soldats pour leurs missions). Le biathlon est également apprécié dans les pays de langue allemande où la combinaison du ski de fond et du tir n’est pas rare. Plus encore, de premiers championnats militaires sont organisés dans l’Empire allemand en 1895.

En Norvège en 1912, une course individuelle est organisée ; les concurrents doivent alors passer par deux séances de dix tirs positionnées sur le parcours de ski. Tous les participants étaient alors exclusivement des soldats recrutés au sein de l’armée qui organisait toutes les compétitions. Mais à partir du moment où les skis sont fabriqués industriellement, la pratique sportive est facilitée en dehors du strict cadre militaire.

La forme de ces compétitions évolue jusqu'en 1915 et la première course de patrouille militaire. Alors que l'exercice individuel était jusqu'ici de mise, ski de fond et tir sont désormais pratiqués en relais par équipe. Composée de quatre membres, une patrouille militaire est menée par un officier accompagné par un sous-officier et deux soldats. Sur un parcours allant de 25 à 30 km, le relais doit effectuer une séance de tir à mi-distance, couché ou debout. Trente secondes étaient ajoutées au temps du relais en cas d'erreur sur ce pas de tir.

Ce sport connaît un engouement particulier dans les années 1920 et 1930. En 1924, la patrouille militaire fait même partie du programme olympique des premiers jeux olympiques d'hiver organisés à Chamonix .Elle devient sport de démonstration à l'occasion des jeux de 1928, de 1936 et de 1948.

Une fois la Seconde Guerre mondiale finie, le pentathlon d'hiver entre dans une nouvelle ère en se démilitarisant et en s'ouvrant davantage aux civils. La forte connotation militaire laisse place à la pratique par loisir. Aux jeux Olympiques d'hiver de 1948, le pentathlon d'hiver côtoie la traditionnelle patrouille militaire comme discipline de démonstration. Alliant équitation, escrime, tir, ski de fond et ski alpin, ce sport est le pendant hivernal du pentathlon moderne. Mais non reconnu par le CIO, 1948 est l'unique apparition du pentathlon d'hiver au sein du programme olympique. Parallèlement se développe un biathlon d'hiver alliant tir et ski de fond, une discipline qui connaît un rapide engouement en Scandinavie, en Allemagne et en Autriche. Le 3 août 1948 à Sandhurst est créée l'Union internationale de pentathlon moderne qui montre un intérêt immédiat pour cette discipline des sports d'hiver. Présidée par le Suédois Tom Wibom, l'UIPM est composée de 17 pays membres. Sur proposition de l'un de ses successeurs, son compatriote Sven Thofelt, le terme de biathlon est officiellement retenu pour désigner ce sport. En 1954, le biathlon est reconnu comme sport par le Comité international olympique. Élaborées en 1955 à Macolin en Suisse, les règles de compétition sont approuvées le 17 novembre 1956 à Melbourne avant que le biathlon intègre officiellement l'UIPM en 1957 (qui devient alors Union internationale de pentathlon moderne et de biathlon en 1967).

Dès lors, après plusieurs années de pratique et de négociations, le biathlon devient sport olympique en 1960 à Squaw Valley, deux ans après l'organisation de premiers championnats du monde à Saalfelden. En 1978, un circuit international mondial est créé, la coupe du monde. L'association avec l'UIPM perdure jusqu'en 1993, année de création d'une instance indépendante lors d'une cession extraordinaire à Londres, l'Union internationale de biathlon (International Biathlon Union). La séparation formelle entre les deux fédérations a lieu en 1998. Désormais autonome, l'IBU organise seule la majorité des compétitions de biathlon, les autres sports d'hiver comme le ski alpin, le saut à ski, le ski de fond ou le combiné nordique étant sous l'autorité de la Fédération internationale de ski.

Le biathlon féminin a connu un développement plus tardif que pour les hommes. Il faut en effet attendre 1980 et un congrès organisé à Sarajevo pour que l'UIPMB adopte de premières règles sur la pratique du biathlon par les femmes. En 1981, une première épreuve féminine internationale est organisée à Jáchymov dans l'ex-Tchécoslovaquie. De premiers championnats du monde se déroulent en 1984 à Chamonix mais ils sont réservés aux femmes. Ces dernières bénéficient de la même tribune que les hommes à partir de 1989, année des premiers championnats du monde réunissant hommes et femmes. Un an auparavant, le Comité international olympique intégrait le biathlon féminin au programme des jeux Olympiques d'hiver, une décision concrétisée en 1992 à Albertville. Dès lors et très rapidement, le biathlon féminin a rattrapé une partie de son retard. À l'image d'une majorité des sports d'hiver, le biathlon est l'un des rares sports proposant une médiatisation presque égale entre les hommes et les femmes.

 

Pour plus d’information :

Fédération québécoise de biathlon