Navigation rapide

Sports d'été

BMX

Origine et historique du BMX

Le Bicycle Motocross (BMX) ou bicross est un sport cycliste physique, technique et très spectaculaire. Il s'agit, pour les concurrents, qui sont 8 au départ, de parcourir une piste développant entre 340 m et 400 m (à l'aide d'un vélo de bicross). Cette piste a la particularité d'être parsemée d'obstacles qui, soit se sautent, soit s'enroulent par cabrage du vélo sur la roue arrière.

C'est un sport acrobatique et spectaculaire demandant des qualités physiques telles que la vélocité, la puissance, l'explosivité et l'endurance. Les pratiquants de ce sport sont des pilotes (on dit aussi parfois bicrosseur, rider, bmxeur ou bmxer). Ce sport dit « extrême » est devenu discipline olympique pour les Jeux olympiques de Pékin en 2008. Bicross est un terme français, contraction de bicyclette et motocross, inventé par l'importateur de motos qui commercialisa le BMX en France.

Le sport lui-même est apparu aux États-Unis dans les années 1970. Il est arrivé en France au début des années 1980 grâce à Alain Kuligowski, un journaliste spécialisé en Motocross qui rentrait de reportage des États-Unis. Ce sport a eu comme objectif de permettre aux jeunes adolescents peu fortunés, de pratiquer, à moindre frais, le motocross tout-terrain de leurs aînés grâce à des vélos munis de pneus à crampons. Jusqu'à la fin des années 80, le BMX ne correspondait qu'à un seul vélo ainsi qu'à une seule discipline: la race (course).

Puis, le BMX connut quelques variantes dans son utilisation et c'est à alors que l'on vit apparaître une nouvelle mode, celle du freestyle (style libre), qui consistait, non plus à faire des courses sur des pistes en terre, mais à réaliser des figures et des acrobaties avec son vélo. Par décision de la commission olympique du 30 juin 2003, le BMX a été admis aux Jeux olympiques d'été de 2008 comme une compétition officielle. Pour cette épreuve, c'est l'Union cycliste internationale qui est chargée de mettre en place la sélection des pilotes par nation.

 

Pour plus d’information :

Fédération Québécoise des Sports Cyclistes