Navigation rapide

Les sports

Patinage de vitesse

Origine et historique du patinage de vitesse  

Le patinage de vitesse naît au XIIIe siècle aux Pays-Bas, où des patins en acier avec des semelles en bois étaient utilisés comme moyen de locomotion sur les canaux. Les premières compétitions ont lieu aux Pays-Bas dès 1676, et durant la première moitié du XIXe siècle, les Hollandais diffusent le concept de patinage de vitesse dans les pays européens voisins.

Durant la seconde moitié du XIXe siècle, le patinage de vitesse se diffuse rapidement dans le reste de l’Europe et en Amérique du Nord. La première compétition officielle se déroule à Oslo en 1863, et la première compétition internationale importante à Hambourg en 1885.

La nécessité d’établir des règles au niveau international se fait sentir de plus en plus lorsque le nombre de compétitions internationales, de clubs et de fédérations nationales commence à augmenter. L’International Skating Union (ISU) est fondée à Scheveningen en 1892: c’est la plus ancienne des fédérations internationales de sports d’hiver.

Le patinage de vitesse aux Jeux Olympiques

Le patinage de vitesse a fait partie du programme olympique dès les premiers Jeux Olympiques d’Hiver de Chamonix, en 1924. Au départ, les épreuves n’existaient que pour les hommes. Le patinage de vitesse féminin, présenté en démonstration aux Jeux Olympiques de 1932, est intégré aux épreuves olympiques à Squaw Valley en 1960.

Le plus grand champion de toute l’histoire des Jeux Olympiques d’Hiver est incontestablement l’Américain Eric Heiden : en 1980, il remporte les cinq médailles d’or de sa spécialité aux Jeux Olympiques de Lake Placid. Lors des derniers Jeux Olympiques d’Hiver, à Salt Lake City, les athlètes hollandais et allemands ont largement dominé la compétition.

Le patinage de vitesse a toujours été une épreuve individuelle aux Jeux Olympiques d’Hiver: c’est aux Jeux de Torino 2006 qu’aura lieu pour la première fois l’épreuve de poursuite par équipes.

 

Pour plus d’information :

Fédération de patinage de vitesse du Québec

Annexe