Navigation rapide

Les sports

Cheerleading

Histoire et origine du cheerleading

L'histoire du cheerleading commence à la fin des années 1880. Le premier cri organisé enregistré sur un campus américain fût « Ray, Ray, Ray! TIGER, TIGER, SIS, SIS, SIS! BOOM, BOOM, BOOM! Aaaaah! PRINCETON, PRINCETON, PRINCETON! », répété sur un rythme de locomotive, à l'Université de Princeton en 1884.

Quelques années plus tard, Thomas Peebles, un diplômé de Princeton, introduit ce principe à l'université du Minnesota. C'est sur ce campus que le cheerleading organisé est né le 2 novembre 1898. Cette année-là, Johnny Campbell, un étudiant de l'Université du Minnesota, dirigea la foule des supporteurs durant un match de football américain en lançant ; « Rah, Rah, Rah! Sku-u-mar, Hoo-Rah! Hoo-Rah! Varsity! Varsity! Varsity, Minn-e-So-Tah! », un slogan devenu notoire et toujours utilisé aujourd'hui. Rapidement après ce match, une équipe entièrement masculine composée de 6 cheerleaders fut créée dans cette université du Minnesota.

En 1903, la première fraternité (Gamma Sigma) de cheerleaders fut créée. Les femmes ne sont devenues activement impliquées qu’en 1923. Les cheerleaders de l'université du Minnesota ont commencé à incorporer la gymnastique et les mouvements acrobatiques dans leurs cris. La première cheer flash card section (des pancartes) a été dirigée par Lindley Bothwell à l'Université d'État de l'Oregon10.

En 1948, un ancien cheerleader de la Southern Methodist University de la ville de Dallas au Texas, Lawrence « Herkie » Herkimer fonda la National Cheerleaders Association (NCA). En 1949, le NCA organisa son premier colloque comportant cinquante-deux femmes à Huntsville au Texas. Herkie fût à l’origine de quelques faits dans le domaine comme par exemple il créa une entreprise réalisant des uniformes spécifiques, il inventa le premier saut dénommé herkie et créa le Spirit Stick (un bâton qui représente l’esprit d’équipe).

Dans les années 1960, ce nouveau sport maintenant plutôt féminin s’étendit à l’ensemble du pays notamment dans les écoles secondaires. En 1965, Fred Gastoff inventa le pompon en vinyle qui fut intégré dans les compétitions par le World Cheerleading Association (WCA). Les compétitions apparurent suite à la naissance en 1967 des classements Top Ten College Cheerleading Squads et Cheerleader All America.

Dans les années 1960, les équipes de la National Football League (NFL) créèrent des équipes professionnelles de cheerleaders. Les Baltimore Colts (maintenant Indianapolis Colts) furent la première équipe à le faire. Pendant la saison sportive 1972-1973, c'est les Dallas Cowboys Cheerleaders qui furent sous les feux des projecteurs grâce à leurs tenues et à leur danse sophistiquée mais ce n’est que lors du Super Bowl X de 1976 qu’elles devinrent connues de tout le pays. Ceci a créé tout un changement dans l’image du cheerleading, puisque beaucoup de nouvelles équipes de cheerleaders se sont développées. La plupart des équipes professionnelles de cheerleading sont plus souvent décrites comme des équipes de danse selon les standards d’aujourd’hui puisqu’elles n’encouragent pratiquement jamais la foule à chanter et ne font jamais d’acrobaties comme les équipes que l’on connait aujourd’hui.

En 1978, la première compétition fut diffusée à la télévision sur la chaine CBS et c’était la Collegiate Cheerleading Championships

Les années 1980 virent apparaître les figures plus spectaculaires des cheerleaders. ESPN diffusa pour la première fois la National High School Cheerleading Competition à travers tout le pays en 1983. Des organisations comme l’American Association of Cheerleading Coaches and Advisors (AACCA), fondées en 1987 appliquèrent des standards de sécurité en vue de diminuer le nombre grandissant de blessures et empêcher les équipes d’inclure des acrobaties trop dangereuses dans leur routine. En 2003, le National Council for Spirit Safety and Education (NCSSE) fut créé pour donner des cours de sécurité au niveau des entraîneurs d’équipes scolaires et civiles. Le NCAA demande d’ailleurs à ce que les entraîneurs suivent obligatoirement un programme de cours de sécurité de niveau national. Les programmes de cours de la NCSSE et de l'AACCA sont tous deux reconnus par la NCAA.

Au Québec, la première association de cheerleading a vu le jour en 1968 dans l’ouest de l’Ile de Montréal avec l’Association de North-Shore (aujourd’hui North-Shore Extreme). Une association provinciale s’est formée autour des années 80 et se nommait l’Association Québécoise des Meneuses de Claques (AQMC) et a, par le fait-même, débuté l’organisation de compétition provinciale. Au fil des années, l’AQMC est devenue la CPC (Commission Provinciale de Cheerleading) et c’est en 2003 que l’Association des Cheerleaders du Québec (ACQ) à vu le jour et travailla très fort pour faire reconnaître le cheerleading comme un sport au Québec. Après tous ces efforts, la Fédération de Cheerleading du Québec (FCQ) vit le jour en août 2007 et le cheerleading est désormais reconnu officiellement comme un sport auprès du Ministère du loisir et de l’éducation. La FCQ compte aujourd’hui 7500 membres autant dans la division scolaire que civile et organise chaque année son Championnat provincial de cheerleading. La FCQ offre aussi des cours de formation pour les entraîneurs et des cliniques d’entraînements pour les cheerleaders afin de développer leurs techniques. La Fédération se préoccupe énormément de la sécurité des jeunes et obligent d’ailleurs que les équipes aillent au moins un entraîneur certifié afin de pouvoir participer au championnat provincial. La FCQ impose une règlementation stricte quant à la pratique du sport et s’arrime aux règlements de USASF (United States All Star Federation).

Bien que le sport ait pris des allures très athlétiques et compétitives, plusieurs équipes de cheerleading, spécialement au niveau scolaire, continuent d’encourager des équipes sportives et sont aujourd’hui vu comme des ambassadeurs de leur école et des leaders.

 

Pour plus d’information :

Fédération de Cheerleading du Québec