Navigation rapide

Les sports

Canoë-kayak de vitesse

CANOË-KAYAK DE VITESSE

Les courses en canoë existaient déjà depuis plus d’un siècle, ce qui en fait le plus ancien sport organisé au Canada. D’ailleurs le plus vieux club au monde est situé à Montréal dans l’arrondissement de Lachine. À l’été 2013, le CLUB DE CANOË DE COURSE DE LACHINE fêta son 150e anniversaire. Au début des années 1900, les canoës et les kayaks étaient un moyen peu coûteux pour la plupart des gens de pratiquer un sport de pagaie sur les lacs et les rivières du pays. En été, ils se réunissaient au club de canotage de leur communauté pour la régate annuelle et sa trépidante course en canoë de guerre. On dit que les premières régates de canoës au Canada attiraient plus de 40 000 spectateurs!

Les rameurs participent à des épreuves de canoë et de kayak monoplace (K1 et C1), biplace (K2 et C2) et à quatre (K4 et C4). En général, les athlètes ne participent qu’à l’une des disciplines (canoë ou kayak). Aux Jeux du Québec, les épreuves seront disputées sur les distances suivantes : 200 mètres et 1 000 mètres. Le plan d’eau utilisé pour les courses de vitesse, soit un lac ou une rivière à faible courant, est divisé en couloirs droits par des bouées.

Le Canoë-Kayak est un sport organisé en clubs; le développement des athlètes dépend donc grandement des clubs locaux et des entraîneurs. Traditionnellement, les régions de la Mauricie, du Lac St-Louis et de Québec ont dominé le sport, mais au cours des dernières années, les régions de l’Estrie et Gatineau ont produit leur part d’athlètes de haut calibre.

Le Canoë-Kayak était présent aux Jeux du Québec de 1978, 1979 et 1981et de plus a été en démonstration aux jeux de 1989, 2001 et 2012. Le canoë-kayak est présent aux Jeux du Canada et est depuis longtemps l’un des sports dans lesquels le Québec obtient les meilleurs résultats. Lors des Jeux du Canada 2013, le Québec a terminé premier au total des points et des médailles en Canoë-Kayak. Sur la scène internationale, le canoë-kayak est depuis longtemps l’un des sports dans lesquels le Canada obtient les meilleurs résultats. Depuis le milieu des années 1990, le Canada s’est hissé parmi les meilleurs, au point de faire désormais partie des cinq premiers mondiaux. Des athlètes comme l’octuple championne du monde Caroline Brunet de Québec, Thomas Hall du Lac St-Louis et Émilie Fournel également du Lac St-louis qui a allumé la flamme lors de la finale provinciale de 2001 à Lachine ont pavé la voie jusqu’à la plus haute marche du podium et sont aujourd’hui bien reconnus dans le monde du sport canadien.