Navigation rapide

TC MediaLes Nouvelles régionales
présentées par TC Media

Flux RSS pour des nouvelles à travers le Web:   RSS

St-Jérôme 1987 - 22e Finale

6 janvier 2015

 

 Après de nombreuses tentatives infructueuses, la Ville de St-Jérôme se voit enfin confier en 1985 la tenue de la 22e Finale des Jeux du Québec d'hiver. Deux ans plus tard, les Jérômiens ont pu vibrer au rythme de cette grande fête du sport pour la jeunesse. C’est donc le 6 mars 1987 que s’ouvre l'événement.

 La flamme fait son entrée à l’aréna Melançon de St-Jérôme devant une foule enthousiaste. Un groupe de 10 coureurs, composé de 5 hommes et 5 femmes a porté cette dernière depuis Charlesbourg, lieu de la dernière Finale, l'été précédent. Ce périple aura permis aux 10 coureurs d’effectuer la distance de 300 kilomètres en trois jours seulement!

D’importantes rénovations

 Pour l'occasion, l’aréna Melançon fut l'objet d'importantes rénovations afin de se conformer aux exigences de l’époque. Ces changements majeurs ont également permis à la Ville de St-Jérôme d’accueillir, cinq ans plus tard, Les Panthères, une formation de la Ligue de hockey junior AAA. La polyvalente de Saint-Jérôme a elle aussi subi une cure de rajeunissement. Des estrades aux plateaux du centre récréatif d'éducation physique ainsi que des disciplines sportives ont été ajoutées, faisant de l'édifice, encore à ce jour, le plus grand centre sportif de la ville.

Une première en sport de glisse

 La ville de St-Jérôme fut la première à accueillir les épreuves de 300, 400 et 600 mètres de patinage de vitesse. Depuis, ces distances ont été modifiées et sont passées à 333, 500 et 666 mètres. 

La population se masse lors des finales

 Les différentes finales font salle comble que ce soit aux arénas Melançon et Jacques-Locas, au gymnase du CEGEP et à l’école secondaire Cap-Jeunesse. L’historien Serge Laurin mentionne, dans le livre Histoire de St-Jérôme, que l’enthousiasme débordant de la population se voit au fait qu’il y a encore plus de bénévoles que d’athlètes lors de ces finales. Le journaliste du quotidien La Presse, Réjean Tremblay, abonde dans le même sens, en écrivant que cette 22e Finale d’hiver des Jeux du Québec fut un franc succès. 

De la noblesse pour représenter les Jeux

 L’ambassadeur de cette grande fête sportive n’est nul autre que l’ex-animateur vedette de TVA (le "Canal 10" de l'époque), monsieur Jean-Pierre Coallier. La mascotte de l’édition, un sympathique porc-épic baptisé Sajou, a animé les divers sites de compétition, tout en encourageant les athlètes. Toujours présente en 2015, la Finale d’hiver des Jeux du Québec de 1987 continue de rayonner sur la municipalité de St-Jérôme. En effet la Fondation de l’excellence pour la jeunesse de St-Jérôme distribue, encore aujourd’hui, des prix dont les bourses proviennent des revenus d'intérêts accumulés grâce aux surplus tirés d'une saine gestion de l'événement.

 De plus, la ville de St-Jérôme en coalition avec la ville de Mirabel est présentement en compétition avec la ville d’Alma pour l’obtention de la 52e Finale des Jeux du Québec hiver 2017. Le grand dévoilement de la ville hôtesse se fera le 28 janvier 2015 par le conseil d’administration de SPORTSQUÉBEC

 

* Ce texte est tiré du cahier souvenir Célébrons les 40 ans des Jeux du Québec réalisé par Le Droit