Navigation rapide

TC MediaLes Nouvelles régionales
présentées par TC Media

Flux RSS pour des nouvelles à travers le Web:   RSS

Salaberry-de-Valleyfield 1974 - 6e Finale

7 décembre 2014

 Il y a déjà 40 ans, la ville de Salaberry-de-Valleyfield en Montérégie a été, pour la toute première fois, le point de mire de la scène sportive québécoise. Du 1er au 11 août 1974, la capitale régionale du sud-ouest du Québec accueillait plus de 1 500 bénévoles et 2 000 athlètes dans le cadre de la 6e Finale des Jeux du Québec. 

 Pour l’occasion, quinze disciplines étaient au programme dont : l’athlétisme, le baseball, le cyclisme, la crosse, la gymnastique, le handball, la natation, le plongeon, la pétanque, le ski nautique, le soccer, le tennis, le tir à l’arc, la voile et le water-polo, ainsi que deux disciplines en démonstration (voile et canotage).

 Dame Nature aura fait parler d’elle lors de cette 6e édition de la Finale des Jeux, en raison de la triste température des sept premiers jours de compétition. Petite anecdote à ce sujet : la cérémonie d’ouverture a même dû être déplacée dans un délai de 24 heures pour cause d’invalidité du site de la piste d’athlétisme. 

 Malgré tout, ces Jeux auront été un immense tremplin pour la ville de Salaberry-de-Valleyfield, tant sur le plan socioculturel qu’au niveau du renouvellement des infrastructures.

 En effet, les Jeux de 1974 auront permis à la ville de se doter d’équipements sportifs répondant aux normes des différentes fédérations sportives telles qu’une piste d’athlétisme à l’école de la Baie Saint-François, un terrain de soccer à l’école Hébert et un site de sports nautiques aux abords de la Baie Saint-François, pour n’en nommer que quelques-uns. À l’époque, la permanence des Jeux était composée de cinq membres, dont un directeur général.

 De ce nombre, on comptait Michel Rochefort et Jacques Lemieux qui ont également été directeurs bénévoles pour la 46e Finale des Jeux du Québec – Hiver 2011 qui s’est déroulée dans Beauharnois/Salaberry-de-Valleyfield. Sans oublier, bien sûr, Denis Lapointe, aujourd’hui Maire de Salaberry-de-Valleyfield. 

 

* Ce texte est tiré du cahier souvenir Célébrons les 40 ans des Jeux du Québec réalisé par Le Droit