Navigation rapide

TC MediaLes Nouvelles régionales
présentées par TC Media

Flux RSS pour des nouvelles à travers le Web:   RSS

Saguenay 2013 - 48e Finale

26 février 2015

 

 On associe souvent un visage à la 48e Finale des Jeux du Québec de Saguenay 2013. Non seulement parce qu’il en était le Directeur général, mais parce que l’événement marquait également l’apogée de l’implication dans le programme des Jeux du Québec du passionné Émile Hudon ! 

 Impliqué dans le programme des Jeux du Québec depuis 1983, Émile Hudon a eu la piqûre pour l’événement lors de sa participation à la Finale de Rimouski en 1975. C’est à la suite de cette expérience qu’il a développé «l’amour des Jeux et des jeunes». 

 Après avoir été animateur, chef de mission et responsable d’hébergement, il a occupé son premier rôle d’importance à la tête d’un comité organisateur à la Finale d’Alma en 1999 en tant que Vice-président. Puis, il y a eu la Finale de Saguenay : « On m’a offert le poste de Directeur général donc ça bouclait la boucle de mon implication. Après 20-25 ans, c’était le temps que je fasse autre chose, mais j’ai adoré!», explique-t-il. Ce qui ne l’a pas empêché d’être conseiller spécial pour la candidature d’Alma qui a récemment obtenu l’organisation de la Finale des Jeux du Québec Hiver 2017.  

Mobilisation générale 

 Cependant, sans l’implication et la contribution des institutions locales, la 46e Finale n’aurait pas connu les succès qu’elle a eus. Reconnue comme une institution spécialisée, la Finale de Saguenay a pu compter sur l’implication des étudiants de l’Art et Technologie des Médias (ATM) du Cégep de Jonquière dans le domaine des communications, des étudiants en tourisme au Cégep de St-Félicien ainsi que des finissants en technique policière et en soins infirmiers du Collège d’Alma pour assurer la sécurité et les soins des participants. «Les institutions scolaires ont même retardé leur semaine de relâche d’une semaine pour nous accommoder», insiste Émile Hudon. 

 Sans compter que la ville de Saguenay a été un partenaire important du début à la fin participant au financement, à la signalisation et à la sécurité publique durant l’événement. 

Tous derrière les athlètes

 Quant à la population, elle était non seulement au rendez-vous avec 3500 bénévoles, mais elle était là pour encourager les athlètes peu importe d’où ils venaient. Ce n’est pas tous les matins de semaine qu’on voit le Palais des Sports de Saguenay plein à craquer pour une finale de hockey mineur !

 Et que dire de l’esprit d’entraide du milieu hôte; alors qu’une équipe de curling de l’Abitibi-Témiscamingue se retrouvait sans entraîneur certifié par Curling Québec, le Comité organisateur a réussi à dénicher un entraîneur du Saguenay pour diriger les athlètes à la dernière minute! 

 Au final, le plus grand opposant qu’aura eu le Comité organisateur de cette 48e Finale aura été Dame Nature. « Ça a été un drôle d’hiver avec peu de neige pour les compétitions de ski.» Évaluant la possibilité de déplacer ou même d’annuler les compétitions extérieures, une tempête de dernière minute a heureusement sauvé les meubles et permis la présentation des épreuves de ski tel que prévu.