Navigation rapide

TC MediaLes Nouvelles régionales
présentées par TC Media

Flux RSS pour des nouvelles à travers le Web:   RSS

Dolbeau 1985 - 20e Finale

2 janvier 2015

 

 La Ville de Dolbeau a posé sa candidature pour recevoir la 20e Finale des Jeux du Québec à l’été 1985, à la suite du vif succès qu’a connu la présentation de la finale régionale des Jeux du Québec quelques années auparavant.

 Toutefois, deux tentatives ont été nécessaires pour accueillir ce rassemblement d’envergure provinciale. « La première fois, c’était une question de petits détails donc pour ne pas manquer notre chance une deuxième fois, certains membres du comité organisateur se sont déplacés pour aller voir la Finale d’été du côté de Sept-Îles (1983) », raconte le directeur général de la Finale de Dolbeau, Guy Godbout.

Une population engagée

 Sans être qualifié de facile, le financement de la Finale s’est très bien déroulé puisque plusieurs entreprises de la région se sont engagées en offrant leurs services, mais surtout, du financement. « Les commerces ont contribué de manière exceptionnelle », précise M. Godbout. 

 Plusieurs activités ont servi de financement, mais aussi de cheminement pour initier et motiver la population au gros événement qui s’en venait dans leur ville. Tout compte fait, les organisateurs ont réussi à intéresser les citoyens parce que 4500 d’entre eux ont été bénévoles avant ou pendant la tenue de la Finale. 

 Quelque 3000 athlètes qui ont concouru dans 16 disciplines ont défilé sur la scène lors des cérémonies d’ouverture ou de clôture animées par la troupe de théâtre locale Madhilit. Plusieurs jeunes de la région sont aussi montés sur scène pour montrer leur talent. 

 Pour ajouter une touche d’éléments locaux, la mascotte Donzy la mouffette a été le fruit de l’imagination d’un enfant. Pendant plusieurs semaines, les étudiants des écoles de Dolbeau ont participé à un concours pour définir ce que serait l’emblème de la Finale. 

 Le costume de Donzy a d’ailleurs été conçu et fabriqué par Guylaine Dessurreault, une designer et couturière originaire de Dolbeau qui est aujourd'hui connue au Québec et au Canada. « On voulait le plus possible encourager l’économie locale. Ça a donné une belle visibilité à Mme Dessureault et le coup d’envoi à sa carrière », explique M. Godbout.

Un gros héritage 

 La population de Dolbeau a retiré beaucoup de cette Finale des Jeux du Québec. La construction d’un gymnase dans une école primaire, qui n’en avait pas, a été nécessaire pour présenter quelques sports intérieurs et un aréna sans estrade a été construit à côté de celui de Dolbeau. 

 Plusieurs clubs sportifs ont aussi vu le jour dans les mois et années qui ont suivi la Finale des Jeux du Québec. Malgré ses 15 000 résidants, la Ville de Dolbeau n’offrait pas de programmes sportifs tels que l’haltérophilie et le patinage de vitesse. Les ayant vus lors de la 21e Finale provinciale, certains jeunes s’y sont adonnés par la suite. 

 Cet événement a tellement été un grand succès que 20 ans plus tard, en 2005, près de 500 organisateurs, bénévoles, athlètes et citoyens se sont rassemblés pour souligner le 20e anniversaire de la Finale des Jeux du Québec de Dolbeau.

 

* Ce texte est tiré du cahier souvenir Célébrons les 40 ans des Jeux du Québec réalisé par Le Droit