Navigation rapide

TC MediaLes Nouvelles régionales
présentées par TC Media

Flux RSS pour des nouvelles à travers le Web:   RSS

Baie-Comeau 1993 - 28e Finale

16 janvier 2015

 

 Les Jeux du Québec ont fait escale dans la région de la Côte-Nord à l’hiver 1993, à Baie-Comeau précisément. Un événement qui restera à jamais gravé dans la mémoire des enfants et des parents présents, qui en étaient pour la plupart à un premier arrêt dans cette ville située à quelque 10 heures de voiture de Gatineau.

 Plusieurs raisons ont mené au succès de Baie-Comeau. François Leblond, responsable-superviseur des compétitions qui avaient lieu au stade Médard-Soucy lors des Jeux, en cible cependant une en particulier. 

 « Les gens ont été surpris de la beauté de la ville et de la qualité des équipements sportifs et des infrastructures qui s’y trouvaient », dit celui qui occupe maintenant les fonctions de directeur des loisirs et du sport communautaire à Baie-Comeau. 

 Le mieux, c’est que la municipalité de quelque 27 000 habitants, à l’époque, n’a pas eu besoin d’effectuer des changements majeurs dans ses installations avant de recevoir la compétition. « Nous étions prêts, note M. Leblond. Vous savez, dans le temps, si tu étais capable de tenir les compétitions dans des installations potables et sécuritaires, SPORTSQUÉBEC [la fédération qui chapeaute les Jeux] te faisait confiance. »

 Pas moins de 4000 bénévoles ont ensuite mis la main à la pâte pendant la quinzaine des Jeux, afin que SPORTSQUÉBEC  soit fière de son choix. « Ça a été une expérience humaine incroyable, un beau projet de mobilisation et de bénévolat, poursuit M. Leblond. 

 Tout le monde en a profité : les jeunes, les parents, les bénévoles, les restaurants, les hôtels, les centres d’achats, etc. Les Jeux ont constitué un bel outil de promotion et de visibilité pour notre ville. Mais, surtout, ils ont été ce qu’ils doivent être : la fête des enfants! » Ces derniers ont d’ailleurs profité de chaque seconde dans la Côte-Nord, le tout dans un esprit de partisannerie et de camaraderie. « Les jeunes ont prouvé que le sport peut être accessible à tous, qu’il est possible de viser la performance tout en ayant du plaisir, ajoute le directeur des loisirs. C’était beau à voir! D’autant plus que les parents sont eux aussi sortis enrichis d’une expérience comme celle-là… »

 D’ailleurs, jeunes et moins jeunes ont semblé s’entendre sur un point lors de la compétition : le ski de fond a été captivant à souhait. « Les sentiers, la neige, la température ; tout semble être arrivé à point pour le ski de fond! C’est un sport qui ne comptait pas beaucoup d’athlètes, mais pratiquement toutes les régions y étaient représentées. Et je peux te dire que les gens ont adoré! D’ailleurs, dans ce sport comme dans bien d’autres, on a noté une augmentation de la pratique à Baie-Comeau dans les années subséquentes aux Jeux. »

 Une dernière phrase qui résume bien quel genre d’héritage peut laisser pareil événement aux jeunes…

 

* Ce texte est tiré du cahier souvenir Célébrons les 40 ans des Jeux du Québec réalisé par Le Droit